Instruments de l’orchestre

Sabar

Le sabar est un tambour provenant d’Afrique, et plus particulièrement du Sénégal. Il occupe une place importante dans la musique sénégalaise traditionnelle et contemporaine.

Le corps de l’instrument est fabriqué à partir d’un tronc d’arbre massif (du poirier du Cayor). Il est ensuite recouvert d’une membrane en peau de chèvre rasée, tendue par  des cordes et des chevilles en bois ou des tirants mécaniques en métal (comme sur la photo ci-dessous)

Le sabar est frappée d’un côté par la main (donnant un son grave) et de l’autre par une baguette en bois fine et souple appelée galan (provocant un son aigu).

Le sabar n’est pas un instrument que l’on trouve dans les batucadas traditionnelles. Dans notre orchestre il permet d’ajouter un son chaud. Il est accroché grâce à une longue sangle qui passe sur une épaule et autour de la taille.

Sabar : instruement de percussion du sénégal

 

Répinique

Le répinique est un des instruments principaux de la samba brésilienne. C’est un tambour constitué d’un fût cylindrique en métal d’une hauteur de 25 à 30 cm et de deux peaux synthétiques tendues par des tirants mécaniques en métal.

Le répinique est joué avec deux baquettes. Le son donné est très aigu. Il est accroché à la taille par une sangle résistante.

répinique : percussion brésilienne

 

Caïxa (ou caisse claire)

La caïxa (prononcé Caïcha) est également l’un des principaux instruments des batucadas.

Originaire d’Europe, c’est un tambour dérivé des caisses claires que l’on trouvait à l’époque dans les fanfares militaires.

Elle est constituée d’un fût en métal de  5 à 20 centimètres de hauteur, le plus souvent en acier et de deux peaux synthétiques.

Un timbre de plusieurs fils d’acier est fixé sous la peau inférieure et permet provoquer un grésillement lorsqu’on frappe sur la peau supérieure.

La caixa permet de donné un rythme constant et d’assurer le tempo de l’orchestre. Des solistes, viennent, par moment, apporter des variations à ces rythmes.

Elle est jouée avec deux baguettes et tenue par une sangle résistante fixée à la taille.

caixa (caisse claire) : percussion brésilienne

 

Surdo

Avec la caixa et le répinique, le surdo est l’un des principaux instruments des batucadas.

Le surdo est un héritage des grosses caisses de fanfares européennes pour ce qui est de l’instrument, en revanche la façon d’en jouer et ses rythmes proviennent de la tradition africaine.

C’est le plus grand des instruments de la batucada. De forme cylindrique, son fût en bois ou en métal mesure de 50 à 70 cm de haut.

Deux peaux synthétiques sont fixées dessus et tendues par des tirants mécaniques en métal.

Le surdo est la basse du groupe. Le son est très grave, il est joué en frappant avec les deux battes en bois (ou métal) avec embouts en feutre.

Il est fixé grâce à un harnais passant par une ou deux épaules.

surdo : percussion brésilienne